Histoire

Histoire organisationnelle de MASCJennifer and Jan

La grande aventure de MASC a débuté en 1987 en tant que « The Chance to Give /Une chance à donner », une série d’ateliers et de spectacles d’une durée d’un mois pour les étudiants des écoles de la région de la capitale nationale. Ces activités étaient offertes en complément d’une exposition à la Bibliothèque nationale du Canada et  parrainé par le Secrétariat d’État. L’expérience fut répétée en 1988 en tant que projet conjoint des conseils scolaires locaux, tous convaincus que le programme apportait une contribution importante. Cette série a eu un tel succès qu’il a été décidé de créer un organisme à but non lucratif qui fonctionnerait à l’année longue. Un conseil d’administration a été établi et les coordonnateurs, qui étaient au sein de l’organisation depuis le début et avaient jusqu’alors travaillé en partage d’emploi, furent officiellement embauchés. Au début de l’année scolaire 1989-90, l’organisme fonctionnait à plein. Six artistes locaux étaient disponibles sur une base régulière et des tournées avec cinq artistes de l’extérieur ont été organisées. Le Ministère des affaires civiques de l’Ontario, le Conseil des arts de l’Ontario et le Secrétariat d’État ont accordé des fonds pour assurer la stabilité administrative et une aide pour la programmation.

Le travail de MASC a continué de croître et, bien que les écoles demeuraient au centre de l’attention, les artistes de MASC ont aussi commencé à travailler dans d’autres milieux communautaires. En 1990-91, le développement de ces milieux s’est poursuivi et une importante initiative, financée par le Secrétariat d’État et visant les systèmes d’éducation dans les régions éloignées de l’est de l’Ontario, a été mise sur pied.

Après deux années de succès, le nom de l’organisation fut changé pour MASC : Multicultural Arts for Schools and Communities (Arts multiculturels pour les écoles et les communautés). Un certain nombre d’événements importants ont été ajoutés au calendrier. En 1991, la première édition de la conférence MASC Young Authors and Illlustrators (maintenant appelée festival) a vu le jour et a remporté un grand succès. Cet événement d’ateliers pratiques d’écriture rassemble des jeunes auteurs et illustrateurs passionnés et des écrivains canadiens bien établis. Le premier Symposium pour jeunes artistes visuels, pour les étudiants francophones, a eu lieu en 1997 et la remise des Prix artistiques de MASC a été lancée en 1999. En 2003, MASC est devenu le partenaire de GénieArts dans la région, rejoignant ainsi une initiative nationale d’intégration des arts, jusqu’à la fin de cette dernière en 2013.

Le nombre d’élèves rejoints est passé de 14 000 la première année à plus de 120 000 en 2017-2018. Le nombre d’artistes sur la liste est quant à lui passé de 11 à 67. Le soutien du gouvernement et du secteur privé a été essentiel au succès de l’organisme, le soutien public croissant de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années.

Après 18 ans d’existence, la directrice générale et artistique fondatrice s’est retirée et la nouvelle directrice générale est en poste depuis 2005. En 2008, MASC a élargi son champ d’action en lançant avec succès un nouveau programme pour les aînés. En 2009, un partenariat a été créé avec le Bureau des services à la jeunesse pour les jeunes défavorisés, de même que de nouveaux événements tels que LiterARTcy.

En 2013, Awesome Arts en folie s’est joint à MASC. Le programme et festival consistent en une série d’événements de quartier à multiples facettes, axés sur la communauté, qui explore les enjeux locaux à travers les arts. En 2015, MASC a lancé « Your Story », une version pour adolescents de MASC Young Authors and Illlustrators, de même que le Festival de danse en milieu scolaire pour les jeunes franco-ontariens ainsi que le programme Art au travail pour les entreprises de la région de l’Outaouais. En 2017, MASC a reçu le prix International Spotlight des États-Unis pour ses programmes Awesome Arts en folie, ce qui a attiré l’attention sur son important travail communautaire dans toute la région.