Histoire

Histoire organisationnelle de MASCJennifer and Jan

MASC fut fondé par Jennifer Cayley et Jan Andrews en 1987, originalement sous le nom de « The Chance to Give/Une chance à donner ». Initialement, c’était une série d’ateliers et de performances destinée aux élèves des écoles dans la région de la Capitale nationale. La série faisait partie d’une exhibition à la Bibliothèque nationale du Canada, avec le soutien du Secrétaire d’État du Canada. Le programme fut répété en 1988 comme entreprise commune entre les conseils scolaires locaux, sous la conviction que le programme avait une contribution importante à faire. La réaction à cette série indiqua qu’une organisation à but non lucratif devrait être créer pour opérer à l’année longue. Un conseil administration fut établi et les coordinateurs/coordinatrices, qui avait travaillé avec l’organisation en partageant les postes depuis sa fondation, fut officiellement engagés.  Par le début de l’année scolaire 1989/1990, MASC fonctionnait à pleine capacité. Un ensemble de six artistes locaux étaient disponibles sur une base continuelle et des tournées pour cinq artistes-invités fut organisées. MASC était récipient du financement du Ministre ontarien des affaires civiques, le Conseil des arts de l’Ontario et le Secrétaire d’État du Canada, des fonds intégraux à l’organisation pour la stabilité administrative et l’aide avec l’élaboration de la programmation.

Le travail de MASC dans les écoles continua à grandir, et bien que MASC s’est toujours focalisé sur les programmes scolaires, le travail dans les milieux communautaires commença à s’accroître aussi. L’année scolaire 1990/1991 amena d’autres innovations dans ces domaines avec une initiative majeure dans les systèmes éducatives dans les régions périphériques de l’est ontarien, fondé par le Secrétaire d’État au Canada.

Après deux ans de succès, le nom de l’organisation fut changé à « Multicultural Arts for Schools and Communities (MASC) ». De nombreux évènements importants fut ajoutés à l’horaire. L’année 1994 vit l’année inaugurale de la Conférence des jeunes auteurs et illustrateurs, qui réunit de brillants jeunes auteurs/autrices et illustrateurs/illustratrices avec des écrivains canadiens de livres pour enfants pour des ateliers pratiques d’écriture. Le premier Symposium des arts visuels pour la jeunesse francophone a eu lieu en 1997, et les Prix artistiques de MASC fut lancé en 1999. En 2003, MASC devint le partenaire régional du programme GénieArts, joignant la Fondation McConnell dans son initiative nationale d’intégration artistique.

En 2005, Jennifer Cayley, directrice-générale et co-fondatrice de MASC, a pris sa retraite après 18 ans de dévouement à l’organisation. Audrey Churgin a ensuite été embauchée et a géré l'organisation jusqu'à sa retraite en 2019. Maintenant, Micheline Shoebridge et Wendy Hartley, avec leur vaste Maintenant, pour la trentième année de MASC, Micheline Shoebridge et Wendy Hartley ont pris la relève, amenant leur vaste expérience au rôle de directrices générales. 

En 2008, MASC élargit sa portée encore avec le lancement réussi d’un Programme pour les aînés et avec de nouveaux partenariats, tel que celui développé avec le Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa. D’autres nouveaux évènements trouvèrent leur place sur l’horaire: « LiterARTcy », « NumerARTcy » and « IART » (des programmes de développement professionnel pour enseignant.es), « MASCparade » et « MASC Mondays ».   

En 2013, MASC souhaita la bienvenue au programme Arts en folie. En 2017, le programme Arts en folie fut récipient du prix National Arts and Humanities Youth Program 2017, volet international, décerné par le National Endowment for the Arts des États-Unis, le National Endowment for the Humanities et le Institute of Museum and Library Services en collaboration avec la National Assembly of State Arts Agencies. MASC était ravi de recevoir le plus grand honneur accordé aux programmes parascolaires d’arts et de lettre pour les jeunes défavorisés.

En 2014 MASC offrit pour la première fois le Festival de danse en milieu scolaire en partenariat avec le Centre d’excellence artistique de l’Ontario. Ce festival est devenu un évènement culturel notable dans la communauté franco-ontarienne.

MASC lança cette même année le programme « Your Story », un festival pour d’écriture et d’illustration pour les adolescents, qui était le résultat du grand succès de la Conférence des jeunes auteurs et illustrateurs.

L’ensemble d’artistes qui travaillent avec MASC augmenta de 11 artistes en 1989 à 68 artistes/groupes actuellement. Le nombre de participant grandit de 14 000 élèves dans sa première année, à plus de 120 000 élèves, jeunes et aînés aujourd’hui. Le soutien du gouvernement et du secteur privé fut essentiel pour le succès de l’organisation. MASC est la seule organisation dans l’est de l’Ontario avec le mandat fondamental de lier les artistes et l’apprentissage, offrant des services entièrement bilingue et travaillant dans tous les domaines d’arts. À l’exception de festivals majeurs et du Centre national des arts, MASC comprend un des plus grands publics de toutes les organisations d’arts de la région.